La French épicerie fine

Lorsque j’ai appris par Muriel Lombart (le vin des femmes) qu’une épicerie fine française “La French” avait ouvert depuis quelques mois, je me suis dis “Normann, toi, qui aimes tout ce qui vient de France tu dois absolument y aller”. Et c’est en cette fin mars que j’ai pris la route pour Uccle (enfin la route 3km).

La French c’est une idée d’Isabelle Porcel, qui, la quarantaine assumée a décidé, avec son mari, de changer de vie, de quitter Reims pour s’installer en Belgique. C’est incroyable le nombre de français amoureux du plat pays 🙂

La French

Située place St Job à Uccle, la French Épicerie a sélectionné le meilleur du patrimoine gastronomique français et le savoir-faire de véritables artisans. Charcuterie, fromages, épicerie fine sans oublier les vins et champagnes de vignerons indépendants.
Choisis avec soin pour notre plaisir, les produits proposés par la French Épicerie sont le résultat de l’exigence et de la curiosité.

La French La French

Ouvert depuis le 3 décembre 2016, La French est une épicerie fine, conviviale, qui présente les terroirs français.
Produits français décomplexés, authentiques, Isabelle nous fait découvrir des produits d’exception, sélectionnés par ses soins. Une French griffe culinaire haut de gamme en luxe assumé, avec une charte qualitative précise.
Produits de bouche tels que vinaigres, huiles, épices, pâtes, céréales, confitures, confiseries, desserts, jus, thés, cafés ou vins : tous sont issus de producteurs dont le professionnalisme n’est plus à démontrer. La maison de Champagne R.Renaudin est distribuée en Belgique exclusivement par La French Epicerie.

Côté frais, les épicuriens apprécieront le véritable jambon blanc de Paris. Yves Le Guel dirige la dernière fabrique de jambon de Paris située dans la capitale. Tout y est fait à la main, de manière artisanale.

Ses jambons sont bien connus des gastronomes, qui désignent volontiers les charcutiers de la rue Charonne par des surnoms affectueux, tels “les derniers des Mohicans”. Rillons, jambonneaux et gambettes séduisent les amateurs de bonne chère comme tous ceux qui goûtent à ces produits préparés à l’ancienne.

Célébré par les chefs Yannick Alléno et Cyril Lignac, le Prince de Paris orné du fameux poinçon tour Eiffel est le seul jambon vendu par le boucher star de Paris Hugo Desnoyer. Il a également rejoint les tables prestigieuses des hôtels Park Hyatt et les rayons des meilleures épiceries fines.

Il s’agit d’un produit de luxe, d’un produit rare et précieux, mais aussi d’un mets délicieusement simple et convivial. On note ainsi qu’il entre dans la composition de 12 des 15 meilleurs sandwichs de Paris.

La French La French

Les spécialités charcutières traditionnelles, comme par exemple les saucisses d’Emmanuel Chavassieux, un grand gaillard barbu devenu champion de la saucisse sans concession. Son portrait trône sur le mur de La French, à côté d’autres artisans.

A 18 ans, il s’engage dans la Légion Étrangère. Le goût de l’aventure et des envies d’ailleurs. 5 ans pendant lesquels il est pris d’une passion tranchante… pour les couteaux. Alors, c’est décidé, il deviendra couventelier.

Il prend ses cliques, ses claques et part au pays des couteaux à Thiers, dans le Puy-de-Dôme. il n’est pas du coin, mais il y fait son trou. Et puis un jour, à l’automne 2010, il tombe sur une petite annonce : le fond de commerce d’une charcuterie en Haute-Loire est à vendre. Le goût pour la saucisse ne s’est jamais éteint, ça tombe bien. Une trentaine de restaurateurs s’engagent à lui acheter des saucisses, cela convainc son banquier et Emmanuel Chavassieux s’installe à Saint-Romain Lachalm. il transforme le lieu en labo d’expérimentations, reprend la recette élaborée quand il était coutelier, améliore, goûte, teste, s’inquiète et reçoit l’agrément européen. Dorénavant, armé de son couteau, il est artisan faiseur de saucisses.

La French La French

On trouve aussi les confitures de la conserverie corse Anatra, qui s’est donnée le défi de “redonner de l’allure aux confitures”.
Des confitures aux saveurs franches et aux alliances gourmandes qui respectent la saisonnalité des produits et sont le fruit de la collaboration avec les producteurs insulaires.

A Furiani, près de Bastia, Christophe et Aurélie mettent en conserve le meilleur des terres Corses ; avec pureté, radicalité, et juste ce qu’il faut de douceur. Clémentine, pomelo, cédrat, fraise de Querciolo, les fruits de cette belle insularité défilent sous les mains de l’ancien chef de cuisine.

La French

D’autres confitures, comme celles d’Estelle Sauvion et Magali Beck, en 2012 elles ont repris le pôle confiture créé par Michel Sauvion, le père d’Estelle. Elles travaillent sur des recettes uniques. Les fruits sont sélectionnés avec rigueur.

La French

Les glaces Moustache “made in Saint-Malo” qui fait fondre le Grand Ouest.

Sylvie Bondil, cette ancienne directrice générale des chaussures Pataugas et Mosquitos a le sens du commerce. Pour se différencier des autres, elle opte pour un visuel, un nom et des couleurs décalés. D’où le nom de la glace Moustache, mise en pot de 600 ml, noir et doré.

Comme son approche est haut de gamme, la qualité du produit doit suivre. Sylvie Bondil déniche un laboratoire à Saint-Malo, qui lui fabrique ses glaces. Sans poudre chimique, conservateurs ni colorants.

La French

Sans oublier, bien sûr, la sélection de fromages affinés en provenance directe de Rungis.

Vous trouverez aussi “L’univers de Monsieur Appert” des Légumes des fruits issus d’une agriculture raisonnée, ou bio du territoire France. Un “art paysan”, en même  temps que des produits d’exception. Une griffe alimentaire haut de  gamme ayant pour cœur de développement et réflexion la conserve en verre, revisitée, magnifiée et mise en scène, par des recettes uniques.

Et il en est ainsi dans tout le magasin, c’est une véritable caverne d’Ali Baba, j’y ai passé 3 heures tout en écoutant Isabelle, me parler avec amour et passion de tous ces artisans du bien vivre à la française.

La FrenchLa French La French La French

La boutique plaira aux gourmets et gourmands. Isabelle vous conseillera et vous guidera dans le “bien manger”. A la recherche d’idées cadeaux gourmandes ? Elle vous proposera également des corbeilles aux délices salés ou aux douceurs sucrées.

On retrouve ici le fameux pain Poilâne, fabriqué maintenant pour notre plus grand plaisir à Anvers.

Vous pensiez, comme moi, tout savoir sur les fondants (moelleux) au chocolat? Ça c’était avant qu’Isabelle ne me fasse goûter Le Fondant Baulois “THE CAKE”.

C’est au cœur de La Baule, au tout début des années 80, que Le Fondant Baulois sort pour la première fois du four d’un pâtissier de l’avenue De Gaulle et devient rapidement une spécialité locale recherchée.
Sa notoriété ne prend cependant son essor qu’un début des années 2000, lorsque que Marie-Sophie et Stéphane Boullier rachètent la recette unique de ce délice au chocolat, et créent un petit laboratoire dédié à la fabrication artisanale du gâteau.
La recette ainsi que les modes de préparation et de cuisson restent totalement inchangés afin de préserver toutes les spécificités du produit, mais cette implantation permet un développement commercial étendu, bien que très sélectif.

Le Fondant Baulois est un fondant au chocolat confectionné exclusivement à partir d’ingrédients nobles et parfaitement naturels ( un grand cacao, des œufs frais, du beurre à la fleur de sel de Guérande, de la farine de froment et du sucre de canne ). Sa texture fine et sa saveur délicatement caramélisée, typiquement Bretonne, en font une spécialité locale recherchée. Faites-le découvrir, ou redécouvrir, accompagné d’une crème anglaise, d’une boule de glace vanille, de fruits rafraîchis, ou d’une salade d’agrumes. Faites-le tiédir si vous le souhaitez, mais évitez de le consommer trop froid si vous voulez qu’il développe toute sa saveur. Une véritable tuerie 🙂

Pendant que je fais quelques courses, confitures, pâté breton, Fondant Baulois … je laisse Isabelle me préparer, dans son arrière cuisine, un sandwich typiquement français “le jambon beurre cornichons”. Et pas n’importe quel jambon, le fameux jambon de paris d’Yves Le Guel.

Bon à savoir le pain vient de la boulangerie artisanale Callier, située à quelques pas, et je vous la conseille, une excellente baguette artisanale, comme je l’aime.
PS: vous n’aurez pas de photo de leur baguette, ils refusent les photos 🙁

La French épicerie fine -14 place St-Job – 1180 Uccle www.lafrenchepicerie.com

 

Cet article n’est pas sponsorisé, les photos de cet article qui portent le ©Carnets de Normann (BXL5) ont été prises par son auteur. La mention : “Cet article n’est pas sponsorisé” signifie que je n’ai pas été invité, j’ai donc payé mon addition.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.