Qui suis-je

Le blog culinaire d’un gourmandN

La table n’est pas affaire de spécialistes, de docteurs ou de critiques. Elle ne doit être synonyme que de plaisir, de gourmandise et de bons moments.

Qui suis-je: Petits-fils de meunier, ancien élève d’une école hôtelière.

Ancien maître d’hôtel et maintenant informaticien à plein temps et photographe passionné.

J’ai décidé de revenir à mes premières amours, la cuisine, en vous faisant partager mes envies au gré des saisons au travers de ce blog créé début 2015.

Et pas seulement la cuisine, mais aussi mes coups de cœur du moment, mes restaurants préférés, les évènements auxquels j’assiste, mes visites d’artisans, de Bruxelles et de Navarre.

Je ne suis pas le guide Michelin, mes articles ne reflètent que mon avis personnel. Je ne fais pas d’article sur commande, c’est moi qui choisis de visiter (ou pas) un établissement. Souvent je préfère m’abstenir d’écrire que d’être méchant gratuitement.
Ce qui ne m’empêche pas de donner mon avis lors de classement par exemple.

Maintenant on me pose souvent des questions sur mon parcours, d’ou je viens, qui je suis….je vais donc reprendre les différents questions et y répondre ici même:

Où êtes-vous né et vous avez quel âge?
Je suis né à Belfort (à quelques km de la Suisse et quelques km de Mulhouse/ Alsace). Je vais avoir 60 ans au mois de décembre 2016 🙂

Quand et pourquoi avez-vous déménagé à Bruxelles? Dans quel quartier habitez-vous?
Je suis arrivé à Bruxelles en 1999, je revenais des USA, Californie (avec femme et enfant)  j’y ai travaillé 5 ans(dans l’informatique) J’habite à Ixelles.

Qu’aimez-vous, que détestez-vous à Bruxelles?
– Je déteste les sacs poubelles sur les trottoirs, le fait que Bruxelles soit aussi sale, et que la circulation soit infernale (je roule donc en scooter, car impossible de prendre la voiture).
– J’aime Bruxelles, ville assez cosmopolite, et les Bruxellois (les Belges dans l’ensemble) sont plus sympas et plus chaleureux que les Français 🙂

Pourquoi vous êtes vous passionné par la photographie?
J’ai dû hérité de mon père cette passion pour la photo.  J’ai fait plusieurs types de photos, par période.
– Une période Photos d’architecture (Horta, l’Art nouveau, les gares…..)
– Une période Photos de mode (model)
Et maintenant puisque je photographie des restaurants, je mélange la partie architecture avec les sujets (photos du patron, des employés, des artisans …)

Pourquoi avez-vous commencé ce blog en 2015?
J’ai commencé ce blog en 2015, lorsque j’ai décidé d’arrêter la photo de mode (model) par lassitude (3 années). Alors que je commentais souvent sur Trip Advisor j’ai décidé d’utiliser mes commentaires et mes photos pour constituer un blog (ou comment joindre l’utile à l’agréable).

Comment choisissez-vous les restaurants et les artisans?
Je choisis les restaurants qui m’attirent. Il est clair que je ne ferai pas d’article sur le fameux burger américain, parce que ce n’est pas ma tasse de thé. Si j’aime ce que j’ai mangé, que j’ai été bien reçu, que la déco du restaurant me parle, alors je reviens avant l’arrivée des clients (ou lorsqu’ils sont tous partis), parce que je sais pertinemment que le public n’aime pas apparaître sur les photos. Dans mes photos de restaurants il y a souvent pas ou peu de client, ou alors ils sont méconnaissables. Je pense que c’est mieux pour le bien de tout le monde. Et puis en venant avant le début du service, je suis plus libre de faire mes photos. Je ne gêne pas le service, et donc encore moins les clients. Je n’aimerais pas personnellement qu’un photographe tourne autour de moi avec son appareil et prenne en photo mon assiette 🙂

Quel est l’article qui a suscité le plus de réactions?
Les réactions sont plus nombreuses lorsque je parle d’un artisan. Exemple le pain (mon sondage “trouve-t-on une bonne baguette à Bruxelles” a bien fonctionné. J’ai personnellement testé ces boulangeries et j’en ai parlé librement. Mais j’explique aussi que mes goûts ne sont pas forcément ceux de tout le monde, je respecte donc d’autres choix et d’autres avis.

Je n’ai pas toujours la possibilité de le faire, mais j’aime par exemple tout ce qui est reportage.

En 2015, par exemple, j’ai décidé de visiter la région du Jura, et de montrer tout le parcours du comté : en partant du fermier, de ses vaches, de son lait jusqu’à la coopérative, aux fromagers et à l’affineur….

Cela m’a pris 15 jours. J’avais pris rendez-vous avec tous les intervenants. J’ai beaucoup aimé faire ce reportage (en famille).
Escapade-dans-le-jura

Ensuite le reportage qui m’a le plus ému est récent ; il s’agit de mon article sur le restaurant L’Air Du Temps : cuisine à 4 mains à l’air du temps

Ayant fait une école hôtelière, j’ai choisi le côté “salle / service” au lieu du côté cuisine, j’ai regretté ce choix toute ma vie. J’aurais tellement aimé être chef cuisinier. Mais la vie est faite ainsi. Aujourd’hui j’ai changé complètement de carrière (je suis dans le secteur informatique) mais mon cœur est encore dans tout ce qui touche à la cuisine.

Alors quand j’ai eu l’occasion d’entrer dans les cuisines du grand chef étoilé Sang Hoon Degeimbre, j’étais aux anges.  Fils et petit-fils d’ouvrier, c’était un rêve que d’entrer dans un grand restaurant et de suivre un grand chef dans ses préparatifs. C’était un peu un rêve de gosse qui se réalisait.

Chose possible en Belgique, car les grands chefs restent humbles comparés aux chefs Français qui souvent ont un peu la grosse tête.

J’ai aussi été invité fin 2015 à la sortie du Gault & Millau 2016. Pour moi c’est un must ! Moi le petit blogueur de quartier, être dans les salons d’un grand hôtel avec plus de 50 grands chefs venus de toute la Belgique, et invité par un guide culinaire de renom ! J’ai adoré ce moment.

Ce sont ces petits instants de bonheur qui font de moi un homme heureux 🙂

Quel est l’avenir des Carnets de Normann?
L’avenir des Carnets de Normann c’est peut être de continuer à faire ce qui me plait. Je ne tire aucun revenu de mes articles, et vous ne trouverez aucun encart publicitaire. Je suis donc libre de paroles. C’est un hobby et non mon métier. Cela me permet aussi de choisir les endroits que je visite en fonction de mes envies.

Le plus dur pour moi reste l’écriture. Je ne suis pas journaliste, donc je rentre de reportage avec une série de photos que j’ai devant moi et j’essaie de les placer dans l’ordre et de raconter une histoire. J’essaie aussi d’éviter les fautes d’orthographe et pour ça je peux compter sur quelques amis / collègues qui répondent toujours présents lorsqu’il s’agit de faire des corrections (eh oui, je ne suis pas Molière).

On me demande souvent “mais combien de visiteurs avez-vous? Quelles sont les statistiques Google Analytics de votre blog?
Pour répondre à toutes ces questions une seule adresse : Mes Stats sont ici

La mention : “Cet article n’est pas sponsorisé” signifie que je n’ai pas été invité, j’ai donc payé mon addition.

Bonne Lecture.
N’hésitez pas à me contacter

13 Comments

  1. Bonjour, avec quel appareil prenez vous vos photos?
    Je trouve celles des assiettes particulièrement nettes, je suis toujours gênée de sortir mon GSM pour faire la photo de mes aliments surtout dans un étoilé ou un gastronomique.. je n’ose imaginer avec un argentique ou autre..

    1. Bonjour Céline,

      Merci pour les compliments. Pour les photos d’intérieurs / extérieurs un Nikon D3s avec un Ultra Grand Angle Nikon 14-24 F/2.8 ou un Nikon 24-70 F/2.8
      Pour les photos de plats c’est souvent (a 90%) mon GSM Samsung S6 Edge Plus 🙂
      Et quelques autres fois (mais pas souvent) mon Fujifilm X100 T

      Comme quoi ce GSM fait des belles photos n’est ce pas, et souvent je suis surpris moi même.

      Bien a vous
      Normann

  2. je viens de découvrir votre blog. C’est super. J’ai passé pas mal de temps à vous lire ce soir (j’ai du retard…). Les histoires sont superbes. Celle des lieux délicieux sur Bruxelles. Celle du pain. Celle sur San. Celle du fromage. Celle sur vous.
    Comme j’habite à 90 km de Bruxelles, je me promets de goûter vos adresses plus souvent sur Bruxelles.
    Merci pour ce travail et ce goût.
    michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.