Restaurant Le Train Bleu

L’histoire du restaurant le Train Bleu : Paris s’apprêtait à recevoir une nouvelle grande Exposition Universelle en 1900. Après la gare Saint-Lazare en 1889, ce fut au tour de la gare de Lyon de prendre l’aspect d’un palais, et notamment pour magnifier le nouveau terminus de la Compagnie Paris Lyon Marseille qui exploitait les lignes du réseau Sud-Est à la fin du 19e siècle. Les travaux furent confiés à l’architecte Marius Toudoire, qui fit construire le beffroi de 64 mètres (la Tour-Horloge) et la façade monumentale de la gare.

Train Bleu

La Direction de la compagnie des chemins de fer souhaitait la construction d’un buffet prestigieux, symbole du voyage, de l’innovation technique, du confort et du luxe. Le projet fut confié au même architecte, lequel construisit le buffet dans le bâtiment au centre de la gare.

Le buffet de la gare fut inauguré en 1901 par le Président de la République Emile Loubet.

En 1963, Albert Chazal rebaptisa le buffet en “Le Train Bleu”, en l’honneur du mythique “Paris-Vintimille”, train de légende à destination de la Côte d’Azur.

C’est par une belle journée de mai, un jour de “grève perlée” comme ils disent, que nous nous sommes aventurés en gare de Lyon. Calme plat dans la gare, ni voyageurs ni trains, on ne remerciera jamais assez la SNCF 🙁

Train Bleu Train Bleu Train Bleu

Salvador Dali, Brigitte Bardot, Jean Cocteau, Colette, Gabin, Marcel Pagnol et beaucoup d’autres personnalités furent des habitués du Train Bleu, tandis que plusieurs scènes de films y furent tournées : “Nikita” de Luc Besson, “Place Vendôme” de Nicole Garcia, “Les vacances de Mr Bean” de Steve Bendelack ou encore “Filles Uniques” de Pierre Jolivet.

C’est par ce magnifique grand escalier à double révolution que nous entrons dans ce lieu mythique de la gastronomie. Train Bleu Train Bleu
Dorures, sculptures, moulures, lustres et fresques recouvrent l’ensemble des murs du restaurant, donnant à celui-ci des allures de musée des années 1900. Vingt-sept artistes français, dont certains Prix de Rome, ont œuvré à cette décoration sans nulle autre pareille.

Les 41 tableaux exécutés sur toiles marouflées ont ainsi été réalisés par les peintres les plus en vue de l’époque : François Flameng, Henri Gervex, Gaston Casimir Saint-Pierre, René Billotte etc. Ils représentent des vues des principales villes et paysages traversés au 20e siècle par les trains de la Compagnie PLM : Paris, Lyon, Marseille, Orange, Villefranche, Monaco, Nice, Saint-Honorat, le massif du Mont-Blanc etc.

A ces évocations lumineuses des paysages du réseau s’ajoutent plusieurs portraits, à la fois de membres de la Compagnie PLM, tels que Gustave Noblemaire (directeur général), et de personnalités comme Sarah Bernhardt, Réjane ou Edmond Rostand.

Afin de préserver ce riche patrimoine, témoin privilégié du Paris des années 1900, le Train Bleu a été classé au Monument Historique en 1972 par Jacques Duhamel.

Le Train Bleu vient d’être rénové (été 2014) : il a repris son lustre d’antan.

Train Bleu Train Bleu Train Bleu Train Bleu

À l’origine, les cuisines se trouvaient dans les combles, les plats étant acheminés par sept monte-charges électriques. Il y a une hauteur de 8 mètres sous plafond.

Les immenses salles à manger ont toujours leurs caractéristiques d’origine, planchers polis, boiseries, banquettes en cuir, meubles de service en acajou, stuc doré luxuriant, nombreuses sculptures et peintures murales.

Train Bleu Train Bleu Train Bleu

Le restaurant de 250 couverts du chef Jean Pierre Hocquet et son équipe de plus de 50 collaborateurs servent une cuisine gastronomique française traditionnelle et raffinée avec en vedette : saucisson pistaché en brioche, côte de veau fermier rôtie “Foyot “,vacherin glacé “Train bleu”, Baba au rhum royal ambré “Saint James”, steak tartare, foie gras, saumon fumé “maison”, escargots de Bourgogne et prestigieuse carte de vins.

Notre choix s’est porté sur le menu voyageur à 49€, un menu que l’on promet de servir en 45 minutes, pratique lorsque les trains circulent et que l’on a une heure devant soit. Au train bleu on sert jusqu’à 650 couverts par jour, sauf lorsque la CGT bloque tout, comme c’est le cas depuis avril, merci Mr Martinez de rendre la vie encore plus difficile aux restaurateurs, j’ai pu compter une cinquantaine de couvert de midi.

Une petite mise en bouche, dont je ne connaîtrai jamais la composition, puisque le serveur l’a simplement et rapidement posée sur notre table.

Train Bleu

On sert ici entre 10 et 15 pièces de gigot quotidiennement, 100 à 200 kg de viandes…

Le plat phare du train bleu c’est le gigot d’agneau, gros sel et piment d’Espelette, sans ajout de matière grasse, et 45 minutes de cuisson. Accompagné d’un gratin dauphinois (crème fraîche, sel poivre et noix de muscade), Fourme d’Ambert et fromage rappé, puis une heure au four à 150 degrés. Et cerise sur le gâteau, découpe en salle sur chariot.

Train Bleu Train Bleu

Quant au dessert, j’avais cru comprendre que je pourrais choisir sur le chariot, mais point n’en fut, et même démarche, posé sur la table sans autre explication. N’étant pas un grand fan de crème au beurre, j’ai été un peu déçu.

Train Bleu

Ce qui manque au train bleu c’est un vrai service, le vin au verre que nous avions choisi nous a été servi, sans nous le faire goûter au préalable. Pourtant il y a de vrais moments de restauration, lorsque le maître d’hôtel prépare le tartare ou tranche l’épaule de l’agneau, ce qui a sauvé ce service d’une mauvaise note. Ce n’est pourtant pas difficile d’annoncer le nom des plats tout en posant l’assiette.

Le Train bleu, c’est plutôt une brasserie haut de gamme qu’un restaurant gastronomique, aucune prétention à décrocher une étoile, c’est un service traditionnel, La nouvelle carte a été élaborée par Jean-Pierre Hocquet, chef du Train Bleu, Eric Leautey, consultant et formateur chez Lenôtre, ainsi que Christophe Adam, ancien chef pâtissier de Fauchon.

Il s’agit d’une carte rénovée mais les traditionnels plats emblématiques du restaurant sont toujours présents au menu, le ticket moyen s’élève “entre 70 et 80 euros” sans les vins.

Bien mais peu faire mieux je dirais.

Une petite vidéo tournée pendant notre week-end culinaire à Paris

Le Train Bleu. Paris Gare de Lyon.  Téléphone : +33 1 43 43 09 06
Ouvert du lundi au samedi de 7H30 a 22H et le dimanche de 9H a 22H
Site web

Plus de photos ici

Les photos de cet article qui portent le ©Normann ont été prises par son auteur. Cet article n’est pas sponsorisé j’ai donc payé mon addition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.