Cokoa la Pâtisserie Florale

Il y a un mois environ, un ami me demande, pour l’anniversaire de sa fille, où il peut trouver le plus beau des gâteaux pour la plus belle des jeunes filles. J’avais entendu parler de CoKoa la Pâtisserie Florale, je lui ai donc conseillé de se diriger sur Ixelles. Depuis ce jour je n’ai que des éloges sur le gâteau et les suivants, car l’ami est devenu un fidèle de Cokoa.

Je me suis dis qu’il était temps, à mon tour, de rendre visite à Anaïs Gaudemer, la jeune fille qui a créé Cokoa il y a un presque deux ans.

Derrière cette histoire nappée de chocolat, se cache une toute jeune architecte paysagiste passionnée de pâtisserie depuis la tendre enfance, rêvant de donner vie à ses inspirations sucrées.

Cokoa

Et Anaïs me raconte comment est né Cokoa : c’est le fruit d’une mûre réflexion, pendant plusieurs années, ce projet a grandi, alimenté par de nombreuses expériences, influencé par maints avis, sa finalité voit enfin le jour après plusieurs long mois d’études. Cette idée s’est concrétisée au fil de formations et de stages, enrichie par des échanges et des réflexions approfondies.
Elle a pointé son nez en Août 2014, liée à l’envie grandissante, puisque c’était le moment ou jamais, de me diriger vers ce que j’aimais. L’envie de créer un atelier de saveurs, un lieu axé sur la création, l’expérience et la production de douceurs en tout genre destinés à régaler petits et grands. A cela s’ajoutait l’envie d’offrir des produits sains et saisonniers, finement élaborés pour ne proposer que le meilleur, à la mesure de vos envies.

Et voilà comment après une campagne de crowdfunding (un financement participatif ou encore sociofinancement), clôturée avec succès et qui a réuni 122 contributeurs pour financer le matériel manquant pour l’atelier d’Ixelles.

Cokoa Cokoa

Je me suis donc rendu à la boutique/atelier située au 66 Chaussée de Boondael à Ixelles, où il est possible au travers de sa vitrine d’admirer la fabrication, pour prendre ma commande : un Caramelo, un entremet tout en douceur, composé d’une pâte sucrée croustillante garnie d’un onctueux caramel au beurre salé, une ganache montée à la vanille et une compotée de pommes fondantes… Toute une histoire!

Cokoa Cokoa

Fruit du mélange de deux passions opposées mais pourtant très complémentaires, Cokoa puise ses ressources dans des domaines aussi variés que l’art floral, le design, la peinture, la photographie culinaire, et surtout le paysage et ses inépuisables richesses.

S’inspirer de la nature comme base de composition, lui dérober quelques-uns de ses secrets et profiter des présents qu’elle nous offre pour composer une pâtisserie nouvelle, innovante, accordée à la personnalité d’Anaïs et aux rythmes saisonniers.

Les pâtisseries Cokoa se répartissent en deux gammes distinctes.

  • La première présente le produit phare de l’enseigne : l’entremet floral fabriqué à la demande du client, il se compose généralement d’une ou plusieurs mousses, bavarois ou sabayons, d’inserts crémeux ou compotées de fruits et d’un biscuit type dacquoise ou financier ou encore moelleux. Il est recouvert d’un glaçage composé de plusieurs ingrédients dont du chocolat belge, décoré de fleurs comestibles, de miettes de crumble, de coulis de fruits, de caramel au beurre salé ou encore de ganache au chocolat noir.

Le fond à dacquoise est une variante du succès, à mi-chemin entre la meringue et la pâte à macaron. Dans les années 1950, c’est Gaston Lenôtre qui a fait connaître le succès, au-delà de sa région d’origine. Quant au financier c’est une pâtisserie contenant de la poudre d’amande.

Regarder travailler Anaïs c’est un pur bonheur et cerise sur le gâteau 🙂 elle est super gentille et patiente avec les gars comme moi qui posent 10 questions à la minute.

Cokoa Cokoa Cokoa Cokoa

  • La seconde, plus rustique, concerne la biscuiterie fine et les cakes de voyages : macarons et biscuits aux saveurs authentiques, élaborés avec des produits de qualité et issus de productions locales.
Cokoa

Copyright Cokoa

Cokoa

Anaïs a suivi des études d’architecte paysagiste pendant 5 ans, une profession qu’elle a exercé dans un grand bureau d’architecture Bruxellois. Passionnée de pâtisserie depuis toute petite, elle a toujours rêvé de se lancer dans la profession. Après avoir passé une année complète aux côtés de Marc Ducobu en 2011, le célèbre pâtissier de Waterloo, en 2015 elle ouvre son 1er atelier dans les locaux du Café le Potemkine, en face de la porte de Hal. C’est en 2016 qu’elle ouvre l’atelier actuel d’Ixelles.

Fabriqués à la demande du client, ses gâteaux passent ensuite au glaçage, composé de plusieurs ingrédients dont du chocolat. Vient ensuite la décoration, la touche personnelle d’Anaïs, reprenant des fleurs comestibles, des miettes de crumble, du coulis de framboise/mangue/.., des meringuettes aromatisées, des touches de caramel au beurre salé ou de ganache au chocolat noir..

Cokoa Cokoa Cokoa CokoaCokoaAnaïs travaille en fonction des saisons. Des fleurs comestibles d’un côté (pensées, roses, muflier,..), des fleurs en pâte à sucre qui demandent beaucoup de temps et de précision (réservé surtout aux mariages), des fleurs en pâte de chocolat pour les saisons froides. Elle aime également intégrer des huiles essentielles dans ses préparations, cela donne encore une petite touche en plus dans le monde du paysage!

Les prix sont à la part, il faut compter 4,5€/personne pour des entremets de 4-6-8-10-12 personnes et pour les pâtisseries personnalisées pour les mariages, anniversaires.. etc, c’est au forfait.

Cokoa

Copyright Cokoa

Cokoa

Cokoa – La pâtisserie florale. Chaussée de Boondael 66. 1050 Ixelles, Belgique. +32498365294
Commandes : en ligne ou par téléphone, retrait à l’atelier. Biscuits et cakes en vente directe à emporter.

Horaires : du mercredi au vendredi, 14:00 – 18:30, mardi et samedi sur rendez-vous.

 

Les photos de cet article qui portent le ©Normann ont été prises par son auteur. Cet article n’est pas sponsorisé j’ai donc payé mon addition.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.