D’Arville et Barabas

D’Arville et Barabas c’est comme qui dirait un deux en un, d’un côté un restaurant gastronomique et de l’autre de magnifiques chambres dans un cadre agréable pour visiter cette belle région. Ouvert depuis quelques années sur les hauteurs de Namur, le D’Arville fait figure d’incontournable de la région pour tout gastronome qui se respecte. Du déjeuner d’affaires au dîner en amoureux ou entre amis, les occasions sont nombreuses de s’attabler dans cette superbe ferme aux multiples facettes et avantages.

Le D'Arville - 006

Vous pouvez naviguer d’une photo à l’autre à l’aide des flèches de votre clavier

Difficile de résumer le parcours d’Olivier Bourguignon ! Il fait ses débuts à l’âge de 15 ans en tant qu’étudiant dans la cuisine des Ramiers, du côté de Dinant. Puis il suit une formation à l’école hôtelière de Libramont et de nombreux stages dans les meilleures cuisines Namuroises. Un bref passage chez les para-commandos, ça c’est son côté “rigueur”. Puis il intègre les cuisines du restaurant bien connu du centre ville de Namur, “la Petite Fugue”.

En 1992, il lance son premier restaurant “Le Bourguignon”, une expérience qu’il a menée à bien six années durant avant de reprendre les fourneaux de l’Aquaplane à Profondeville pendant 5 ans.

Enfin il découvre avec Estelle, son épouse, cette magnifique bâtisse du XIXème siècle. Ici tout est à refaire. En mai 2004 il ouvre finalement les portes du d’Arville avec une équipe fidèle et soudée.

Le D'Arville - 017

Et quand on pense qu’il va s’arrêter là, que nenni, Olivier ouvre un bar à vins en 2008, “Les Coulisses” toujours dans la capitale Wallonne, suivi d’une brasserie en 2010 “Le Royal” encore une fois à Namur.

Puis on se dit c’est bon ; cet homme est comblé, et bien non, il pense à ceux et celles, qui après un repas copieux, on envie de se relaxer, ceux qui viennent de loin, et il ouvre alors des chambres d’hôtes en 2013, c’est Le Barabas à Wierde.

Barabas - 023

Je vous avais prévenu, son parcours n’est pas commun 🙂

Alors que dans sa brasserie en bord de Meuse, il sert pas moins 300 couverts par jour, c’est son épouse Estelle qui incite Olivier à faire autre chose que de la brasserie.

Et Olivier de dire: Tout ceci, c’est grâce à Estelle. C’était le premier endroit que nous visitions, et quand nous avons vu la ferme ; qui était une vraie ferme, avec chevaux, cochons et poules, nous nous sommes dit, c’est ici ! Un vrai coup de foudre. Mon épouse m’a dit que j’étais fou, tellement il y avait de travaux. J’ai arrêté de travailler pendant un an, et j’ai fait les travaux. C’est ma deuxième passion, construire et créer les ambiances, mettre la main à la pâte, ça me plait. Aussi bien l’architecture que les travaux en tant que tels. On fête les 12 ans du D’Arville au mois de mai.

Sa cuisine est contemporaine, dépouillée de tous les artifices inutiles, et subtilement rehaussée par les créations sucrées de son pâtissier Julien Bouillé. Sa note, amplement méritée, sur Gault & Millau est de 16/20.

Le restaurant est moderne et cosy, on entre par un salon qui donne sur le bar. Au centre trône une magnifique cheminée, un immense escalier donne à l’étage supérieur.

Le D'Arville - 014 Le D'Arville - 012 Le D'Arville - 013 Le D'Arville - 008

Une belle grande table nous attendait, et après un apéritif maison, place au menu complètement refait ce 1er juin.

L’accueil est formidable, on se sent de suite à l’aise, c’est un gastronomique avec cette touche Wallonne où de suite on se sent bien “sans chichi”. Notre hôtesse c’est Daizy, je sais par expérience qu’il est difficile de mémoriser une carte et de citer la composition des plats, surtout pour une première fois. Cette jeune fille a été remarquable, aussi bien sur le menu que sur les vins. A faire pâlir certains sommeliers.

Le D'Arville - 007

Au menu ce 1er Juin:

  • L’Assiette de Mises en Bouche.
  • Comme un vol-au-vent.
  • homard, champignons buna shimeji, jeunes carottes,
  • Béchamel de crustacés.
  • Secreto iberico grillé, caviar d’aubergines, ketchup d’oignons rouges, artichaut poivrade, secreto lardo et fêta belge.
  • Filet Pur de Veau, champignons de Saint Servais, lentilles, pommes de terres, lard confit, jeunes légumes.
  • L’assiette gourmande de Julien Bouillé: Moelleux au chocolat des Caraïbes, tuile au grue de cacao, cylindre de chocolat pêche, glace aux noisettes du piémont.

Le D'Arville - 018

Et pour la partie vins:

  • Côtes de Provence, Rosé du château de la martinette, cuvée rollier (Cépages: 40% Cinsault, 35% Grenache, 15% Syrah, 10% Rolle).
    Des touches de citron et de fenouil complètent la palette aromatique. Une jolie longueur en bouche. Une saveur et une fraîcheur incomparable. J’ai été agréablement surpris par ce Rosé.
  • Perticaia, Umbria 2014 (Italie) Sangiovese, Colorina (Cépages: Sangiovese 80%, Colorino 10%, Merlot 10%). Il a une belle couleur. Clairement une odeur de groseille. Une acidité très marquée.
  • Vinha Do Mouro, Tinto, 2012, Alentejo (Sud est du Portugal) Trincadeira, Aragonez, Alicante, Cabernet Sauvignon.
    Une belle complexité aromatique de fruits rouges avec des notes épicées, bien structuré, une fin en bouche persistante.

A la fois au four et au moulin, infatigable travailleur, Olivier Bourguignon consacre une partie de son énergie à des causes qui le touchent, de manière à offrir une expérience culinaire à ceux qui n’y ont pas forcément accès.

Souvent vous avez fait un long parcours pour visiter un chef d’exception, votre déjeuner ou dîner a traîné un peu en longueur, ou vous avez décidé de goûter quelqus vins pour accompagner votre menu, mais vous craignez la maréchaussée. Pas de stress Olivier a pensé à vous.

A cinq minutes du D’Arville se trouve Le Barabas “la suite du D’Arville”, une immense bâtisse en pleine nature, que le couple a rénové de fond en comble, en chambres à thèmes.

Toutes différentes, toutes avec des prestations luxueuses. Et comme si ce n’était pas suffisant, une magnifique piscine avec sa terrasse et ses chaises longues. Comme en villégiature.

Barabas - 012

Il venait tout juste de pleuvoir, mais comme après la pluie vient le beau temps, nous avons su apprécier les chambres avec une magnifique lumière.

Une première chambre au rez-de-chaussée, et sa magnifique salle de bain.

Barabas - 014 Barabas - 015

A l’étage une deuxième chambre et sa salle de bain entièrement vitrée avec jacuzzi. Petite spécificité ici à l’aide d’un petit boitier, vous allez pouvoir sélectionner un arc-en-ciel de couleur qui vont se refléter sur les vitres. De quoi pimenter votre séjour.

Barabas - 018 Barabas - 016

Une troisième chambre, tout aussi élégamment décorée.

Barabas - 020

Puis la chambre “pomme”, appelée ainsi pour le vert pomme dominant.

Barabas - 022 Barabas - 021

Dans une deuxième partie du bâtiment, une entrée plus privée, mène à la chambre exotique 🙂

Barabas - 025 Barabas - 024

Et devinez qui vous servira votre petit déjeuner au matin? Le chef lui-même avec son pain et ses viennoiseries cuites dans les cuisines du d’Arville. Si ça c’est pas chouchouter ses clients!

Vous aurez droit à un petit salon, et une grande cuisine. C’est dans celle-ci, tout à la fois fonctionnelle et professionnelle qu’Olivier Bourguignon donne ses cours de cuisine.

Barabas - 008 Barabas - 009 Barabas - 010 Barabas - 011 Barabas - 013

Olivier Bourguignon fait partie de ces chefs namurois avec le vent en poupe et la passion du métier chevillée au corps. Passionné depuis son adolescence par un métier qu’il aime partager avec une brigade sans cesse plus grande mais aussi et surtout fidèle depuis de nombreuses années, il gère de main de maître le D’Arville et le Barabas avec la tendre complicité d’Estelle, son épouse, qui assure les aspects administratifs et comptables avec efficacité.

Au Barabas, toutes les formules sont possibles et les prix plus que démocratiques. Des offres spéciales sont d’ailleurs proposées combinant une nuitée ou deux, un dîner gastronomique et autres petits-déjeuners préparés par le chef lui-même.

Pour en savoir plus ou découvrir cet endroit : www.chambresbarabas.be
Le D’arville. Rue D’Arville 94. 5100 Wierde. Ouvert de 12h à 14h30 et de 19h à 21h Fermé dimanche soir, Lundi et mardi (sauf férié) Tél: +3281462365

 

Les photos de cet article qui portent le ©Carnets de Normann (BXL5) ont été prises par son auteur.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.