Le KONJAC le dernier secret minceur

Le Konjac c’est quoi?

Une plante de la famille des aracées, nommée Amorphophallus konjac et apparentée au yam, cultivée dans toute l’Asie. Son énorme tubercule (jusqu’à 80 cm de circonférence) est réduit en une fine poudre blanche, ingrédient de base de la cuisine asiatique, transformée ensuite en bloc ou en vermicelles.

Zéro calorie et des vertus détox… Au Japon, cette racine bourrée de qualités se mange couramment.

Sauf que moi je ne suis pas Japonais. Alors est-ce que c’est bon?

C’est mon Kiné qui m’a parlé de ces nouilles. Et ni une ni deux j’ai décidé de tester. Voici comment elle me l’a vanté 🙂

Première recette: shiratakis aux crevettes

Pour 2 personnes
Préparation : 5 mn
Cuisson : 1 mn

Ingrédients : 1 paquet de shiratakis de konjac ; 100 g de crevettes cuites et décortiqués ; 1 c. à s. de fromage blanc à 0 % ; 10 tomates-cerises ; ½ citron ; sel, poivre.
Égouttez les shiratakis dans une passoire et rincez-les sous un filet d’eau froide. Plongez-les 1 minute dans une casserole d’eau frémissante et égouttez à nouveau. Laissez refroidir.
Mélangez le fromage blanc avec le jus de citron, du sel et du poivre.
Dans un saladier, mélangez cette sauce avec les shiratakis, les crevettes, les tomates-cerises coupées en deux et la roquette. Servez frais.
Astuce : Parfumez la sauce au fromage blanc avec de la ciboulette ou de l’aneth.
Passage incontournable par le magasin Japonais de Bruxelles ” TAGAWA” Chaussée de Vleurgat.

Et la je commence à préparer selon la recette, étape par étape.

2 paquets de shirataki de 220g chacun, 1 courgette, 1 filet de colin, 100 g de crevettes roses, 2 c. à café de curry en poudre, 100 ml de lait de coco
Verdict: je n’ai pas aimé 🙁
Aucun gout, j’ai terminé les crevettes et les tomates, j’ai jeté les nouilles.

Passage à la deuxième recette: Shirataki de la mer au curry et au lait de coco

Ingrédients pour 2 personnes :

Faire bouillir de l’eau dans un faitout. Égoutter et rincer les shirataki. Les plonger dans l’eau bouillante, les faire cuire 5 minutes et les sortir de l’eau à l’aide d’une écumoire. Réserver.
Plonger le filet de colin surgelé et la courgette pelée et coupée en morceaux dans l’eau de cuisson des shirataki (on gaspille moins d’eau comme ça) pendant 10 à 12 minutes. Égoutter le tout dans une passoire.
Mettre le faitout sur feu doux et y verser le lait de coco, le curry, les shirataki, le filet de colin, les morceaux de courgette et les crevettes. Faire chauffer l’ensemble pendant 2-3 minutes et servir.
 
 
 Verdict numéro 2: c’est bien meilleur. Sur le coté j’ai aussi cuisiné des légumes pour couscous, dans un peu d’huile d’olive citron, que j’ai servi à part. Avec tout ceci j’avais un bon plat, plein de légumes de poisson avec enfin “du gout”. J’ai eu un peu peur que le lait de coco soit trop sucré, et le curry trop piquant. Mais pas du tout l’équilibre était présent.

 Donc Konjac oui mais pas à n’importe quelle sauce 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.