J’ai décidé de visiter l’Alsace

Cette année j’ai décidé de visiter l’Alsace, non pas que cette région me soit inconnue, je suis né à 70km de Colmar. Mais j’ai eu envie d’un véritable voyage sensoriel. En premier pour la Route des Vins qui déroule son parcours enchanteur sur près de 170 km. C’est une des plus anciennes routes touristiques de France, elle sillonne les coteaux et traverse de coquets villages vignerons. Dégustations, découvertes et partage ont jalonné notre route. Nous nous sommes offert la plus délicieuse des escapades en terre viticole !

Mon but cette année était de visiter 2 confituriers Alsaciens, une fabrique de bonbons des Vosges et bien sûr déguster du bon vin et manger Alsacien.

Mon premier confiturier c’est Christine Ferber à Niedermorschwihr. Pour ce faire je me suis installé dans ce petit village à l’Hôtel de l’Ange tenu par la famille Boxler.

Alsace 2016 - 064 Alsace 2016 - 008 Alsace 2016 - 010

Dans la famille Boxler on est viticulteur depuis 1672 et l’hôtel, lui, date de 1893, bien sûr entre temps il a été rénové 🙂 Le lieu est magnifique, calme, et les prix sont démocratiques. Notre chambre familiale était très spacieuse, et le petit déjeuner fort copieux et il ne manquait rien, tous les produits sont locaux et servis frais et à profusion. J’ai testé le restaurant de l’hôtel tenu par une autre famille on y mange bien, typiquement Alsacien, mais le service est timide.

J’en ai profite bien sûr pour faire une dégustation de vins dans les caves de Justin Boxler, qui fort heureusement se trouve en face de l’hôtel, un petit plus lorsque la dégustation dure un peu 🙂

95% de la production des 12 hectares de vignes est vendu directement sur place et 5% part à l’exportation. Justin Boxler ne fait pas de foire et ne vend pas en supermarché. Son vin est bio même s’il n’a pas encore obtenu le label.

Alsace 2016 - 066

Le village est très tranquille, il n’y a pas moins de 4 restaurants, et bien sûr on est au milieu des vignes et à proximité de tous les lieux à visiter.

Notre deuxième restaurant, toujours à Niedermorschwihr le Restaurant Caveau Des Chevaliers De Malte. Un accueil plus familier voir familial, une cuisine de terroir. Dans cette region il est difficile de se tromper voire de mal manger.

Notre première visite, nous l’avons faite à La Confiserie des Hautes Vosges, je vous conseille de lire mon article sur cette confiserie. Nous avons également admiré les paysages qui jalonnaient notre route.

Alsace 2016 - 057

Puis nous avons visité dans l’ordre Ammerschwihr.

Alsace 2016 - 014 Alsace 2016 - 167

Le Lac Blanc à Orbey

Alsace 2016 - 058 Alsace 2016 - 059

kaysersberg

Alsace 2016 - 060

Les vignobles alentours où nous avons pris le temps de parler avec les viticulteurs à un mois des vendanges.

Alsace 2016 - 078 Alsace 2016 - 079 Alsace 2016 - 169

Katzenthal

Alsace 2016 - 081

Eguisheim que personnellement j’ai trouvé bien plus beau que Riquewihr. Le village est bien plus étendu et les superbes maisons sont partout. Contrairement à Riquewihr où il y a une grande rue, plein de touristes au milieu de cette rue puis à côté pas grand chose. Ici à Eguisheim la ballade vaut le détour.

Pour info, Eguisheim a été élu village préféré des Français en 2013 ! Chacun qui a déjà parcouru les ruelles pavées d’Eguisheim peut témoigner du charme qui s’y opère mais c’est non sans surprise qu’Eguisheim a supplanté tous les villages en lice dans cette compétition amicale présentée par le célèbre Stéphane Bern.

Alsace 2016 - 103 Alsace 2016 - 097 Alsace 2016 - 117 Alsace 2016 - 109Alsace 2016 - 104

Dans le village d’Eguisheim j’ai pu tester quelques pains d’épices authentiquement alsaciens, et de loin il s’agit ici des meilleurs que j’ai pu goûter à ce jour.

Alsace 2016 - 086

Puis je suis arrivé à Riquewihr, un peu trop de touristes à mon goût, mais ça reste un incontournable.

Alsace 2016 - 124 Alsace 2016 - 129

J’ai ensuite visité mon premier confiturier Les Confitures du Climont à Ranrupt. Un accueil royal pour d’excellentes confitures, je vous invite à lire mon article.

Les Confitures du Climont - 146

Pour enfin me rendre à mon dernier rendez-vous avec Christine Ferber que l’on ne présente plus. La fée alsacienne des confitures, a aujourd’hui acquis une célébrité internationale. La Chine, les Etats-Unis goûtent déjà à ses confitures. Tout comme les clients de l’hôtel Georges V à Paris ou le Japon, pays où elle fait figure de star. Profondément attachée à ses origines, à sa famille et à sa chère Alsace qu’elle ne s’est jamais décidée à quitter.

Ma seule déception: de ne pas avoir pu faire des photos de Christine et de son atelier. La notoriété a son prix, l’image de la fée des confitures est calculée. Je me suis contenté de quelques photos du magasin. Par contre Christine est tout à fait charmante et malgré le travail incessant, elle m’a quand même accordé une interview sans jamais me presser 🙂
Les photos ne portant pas ma signature m’ont donc été données par la maison Christine Ferber.

Il faut dire que contrairement à certaines stars de la cuisine de haut vol, que l’on voit plus souvent à la télévision qu’aux fourneaux, c’est Christine qui remplit elle-même les pots de confiture, l’un après l’autre. J’ai été cordialement invité à assister à la fabrication et la mise en pot durant deux demies journées.

©ELLE.fr

Christine Ferber - 067

 

Les photos de cet article qui portent le ©Carnets de Normann (BXL5) ont été prises par son auteur.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.